dsf
Le Standard
 

 

Le Magyar Agar (lévrier hongrois)

 Standard FCI N° 240 / 13.09.2000 / F

Utilisation Chien de chasse et de poursuite qui chasse à vue, mais dont l'odorat est aussi remarquablement développé. Ce lévrier se distingue sur les pistes des cynodromes et de coursing, par ses performances sur de longues distances. C'est un très bon chien d'accompagnement et un gardien fidèle.

Bref aperçu historique : Le Magyar Agar est un chien de chasse ancestral. Son origine peut être retracée jusqu'à l'époque de la conquête du pays des magyares. Les crânes découverts lors des fouilles en témoignent. Pour augmenter ses performances de vitesse, au cours du XIXième siècle, la race a été croisée avec différents lévriers.

Aspect général : Son aspect laisse paraître sa force ; il a une ossature solide et une bonne musculature. Il est élégant.

Proportions importante : La longueur du corps dépasse un peu la hauteur au garrot. La longueur du chanfrein correspond environ à la moitié de la longueur de la tête.

Comportement / caractère : Infatigable, persévérant, rapide, endurant et résistant. Il se distingue dans les courses de lévriers où, sur certaines distances, il est plus rapide que le greyhound. Il est de nature quelque peu réservée, mais pas timide, éveillé, intelligent et fidèle. Il est vigilant. Sans être agressif ni mordant, il protège ses maîtres et leurs propriétés grâce à son instinct de garde et de protection bien développé.

Tête

Vue de profil et de dessus, la tête a la forme d'un coin à base assez large.

Région crânienne

Crâne : Modérément fort, large ; le front est relativement large.

Stop : Marqué.

Région faciale

Truffe : Relativement grande, bien pigmentée, avec des narines larges et bien ouvertes.

Museau : Fort, allongé, mais pas trop pointu.

Lèvre : Bien adaptées, serrées, bien pigmentées.

Mâchoires / dents : Mâchoires fortes et puissantes. Articulées en ciseau bien développé, puissant et complet selon la formule dentaire du chien.

Joues : Fortes, musclées.

Yeux : De grandeur moyenne, foncés, ni profondément enfoncés, ni fortement saillants. L'expression est vive et intelligente.

Oreilles : Elles sont de bonnes grandeur et leur tissu est épais. Attachées à hauteur moyenne, elles sont repliées sur le cou en forme d'oreille en rose d'un port parfait. Si l'attention du chien est éveillée, il dresse les oreilles. A la place des oreilles légères on recherche plutôt les oreilles lourdes. Une oreille dressée en permanence est un défaut.

Cou

De longueur moyenne, mais élégant, sec, musclé, sans plis.

Corps

Garrot : Bien développé, musclé, long.

Dos : Large, droit, ferme, très bien musclé.

Rein : Très large, droit, fortement musclé.

Croupe : Large, légèrement inclinée, dotée d'une bonne musculature.

Poitrine : La cage thoracique est bien descendue et fortement bombée pour donner suffisamment de place aux poumons puissants et au cœur. Les côtes sont bien cintrées et s'étendent loin en arrière.

Ventre : Modérément relevé.

Queue

Attachée à hauteur moyenne. La queue, forte et épaisse, ne s'amenuise que peu : elle est légèrement recourbée et atteint le jarret. Sa face inférieure est couverte d'un poil "fil de fer". Au repos, elle tombe verticalement ; quand le chien est en action, elle peut être relevée jusqu'à hauteur de la ligne du dos.

Membres

Membres antérieurs : Les antérieurs sont forts et nerveux. Aussi bien vus de face que de derrière, ils sont droits et parallèles.

Epaules : Omoplates modérément oblique, mobile, musclée, longue.

Bras : Long, un peu oblique, musclé.

Coudes : Bien appliqués contre la paroi thoracique, tout en restant flexibles et mobiles : ils ne sont tournés ni en dedans ni en dehors.

Avant bras : Long, droit, doté d'une bonne ossature et d'une musculature sèche.

Carpe : Large et fort.

Métacarpe : Court et vertical.

Pieds antérieurs : Passablement gros, plutôt longs. Les coussinets sont résistants. Les ongles, tenus courts, sont forts.

Membres postérieurs : Les postérieurs sont bien angulés, mais sans exagération, fortement musclés et dotés d'une bonne ossature. Vus de derrière ils sont parallèles.

Cuisses : Puissamment musclées : les muscles sont assez longs.

Grasset : D'une angulation moyenne, fort, tourné ni dedans, ni dehors.

Jambe

: Longue, avec musculature sèche.

Jarret : Solide, fort, placé bas.

Métatarse : Vu de derrière, parallèle, aussi bien en station qu'en mouvement.

Pieds postérieurs : Passablement gros, plutôt longs, dotés de coussinets et ongles forts.

Allures

Trot élastique couvrant bien du terrain ; vu de face et de derrière, les membres se meuvent dans des plans parallèles.

Peau

Relativement épaisse, bien appliquée sur tout le corps, ne formant ni plis ni fanon.

Robe

Poil :Court, serré, dur, bien couché. En hiver un sous poil épais et abondant peut se développer.

Couleur : Toutes les couleurs et combinaisons de couleur qui existent chez les lévriers sont admises, sauf les couleurs citées comme défauts éliminatoires.

Taille

La hauteur au garrot idéale : Pour les mâles varie entre 65 et 70 cm, pour les femelles entre 62 et 67 cm. Ce n'est pas la taille mesurée en cm qui est de prime importance, mais l'harmonie des proportions.

Défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

Défauts éliminatoires

Forme de tête atypique

Prognathisme, arcade dentaire déviée.

Absence d'une ou de plusieurs dents parmi les incisives, les canines, les prémolaires 2-4 et les molaires 1-2. Absence de plus de deux PM1 ; les M3 ne sont pas prises en considération.

Entropion, ectropion.

Couleur bleu, bleu panaché de blanc, brun, louvet et noir et feu ; chien tricolore.

Agressivité.

NB : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 









 
Webmaster   I   contact   I   Qui sommes nous